La validation des acquis de l’expérience

La Validation des Acquis de l’Experience, plus facilement appelée VAE est une démarche accessible à toute personne, sans condition d’âge, de nationalité, de statut ou de niveau de formation, qui désire valider son expérience professionnelle en un diplôme ou une certification. Le candidat doit justifier d’au moins trois ans d’expérience salariée, en indépendant ou bénévole.

validation-acquis-experience-vae

Les principes de la Validation des Acquis de l’Expérience

Valider ses Acquis de l’Expérience consiste pour le candidat à rédiger un dossier d’expérience mettant en lumière ses compétences et connaissances en rapport avec la certification visée, acquises par le biais de son expérience professionnelle.
Mais il ne s’agit en réalité que de l’ultime étape d’un cheminement d’étapes vers la VAE qui pourra prendre de six mois à plus d’un an. Avant de s’engager, il est donc nécessaire que le candidat ait fait le point sur les motivations qui le poussent vers une VAE.

Une fois rédigé, ce dossier d’expérience est remis et évalué par un jury VAE composé d’enseignants et de professionnels. Le jury de validation est chargé d’apprécier les compétences et les connaissances du candidat sur la qualité du dossier d’expérience et sur la présentation qu’en fera le candidat au moyen d’un entretien oral.

À l’issue de l’examen du dossier de validation de l’expérience, le jury rend une décision :

  • soit de validation totale du diplôme
  • soit de validation partielle
  • soit de refus de validation

15 000 diplômes, titres professionnels et certifications éligibles à la VAE

Contrairement à une idée répandue, la Validation des Acquis de l’Expérience ne concerne pas que les diplômes. Entre les diplômes de l’enseignement supérieur, les diplômes de l’enseignement secondaire, les certificats de qualifications (CQP) et les Titres professionnels, la liste des VAE est vaste. Chacun possède ses modalités d’organisation, de contrôle et de certification.

Obtenir un diplôme par la Validation des Acquis de l’Expérience

L’essentiel des diplômes nationaux délivrés par les établissements d’enseignement secondaire (CAP, BEP, Bac pro, BTS, etc.) et d’enseignement supérieur (universités, écoles d’ingénieurs, écoles de commerce, Conservatoire National des Arts et Métiers, etc.), dépendant du ministère de l’Éducation Nationale ou de tout autre ministère, peuvent être obtenus grâce à la VAE.

Conformément au principe de liberté universitaire, chaque établissement d’enseignement supérieur, public ou privé, fixe de manière autonome les modalités de validation de ses diplômes dans le cadre de la VAE.
Dans le cas des diplômes de l’enseignement secondaire, ce sont les dispositifs académiques de validation des acquis (CAVA/DAVA) qui sont habilités.

Obtenir une certification (CQP, CCE) par la Validation des Acquis de l’Expérience

Dans le cadre des titres et certifications créées par les chambres de commerce et d’industrie et les branches professionnelles, on distingue deux types de certification :

  1. le certificat de qualification professionnelle (CQP), délivré au sein d’une branche professionnelle par une instance paritaire de certification
  2. le certificat de compétences en entreprise (CCE), fondé sur le tutorat en entreprise, et validé par le réseau des Chambres de commerce et d’industrie

Obtenir un Titre professionnel (TP) par la Validation des Acquis de l’Expérience

Dans le cas de titres à finalité professionnelle pouvant être délivrés par le ministère du Travail et de l’emploi, ou des organismes comme le CNAM, la responsabilité de certification des acquis de l’expérience est confiée à l’Association pour la Formation Professionnelle des adultes (AFPA) ou assurée directement par le ministère concerné.

Modalités de financement de la VAE

Si vous êtes salarié dans le privé, vous pouvez solliciter votre entreprise afin qu’elle vous accompagne dans la mobilisation d’un financement auprès de son OPCA. Il existe pour cela plusieurs dispositifs (CPF, congés VAE) et organismes (OPCA, OPACIF) qui peuvent vous assister dans le financement d’une VAE.
Depuis le 1er janvier 2015, vous pouvez également mobiliser votre CPF en passant directement par l’OPCA de votre entreprise, à condition que l’accompagnement suivi se réalise hors temps de travail.

Valider ses acquis de l’expérience dans le cadre du CPF

Que vous soyez salarié ou en recherche d’emploi, vous pouvez demander le financement de votre Validation des Acquis de l’Expérience dans le cadre du Compte Personnel de Formation (CPF) en utilisant vos droits acquis (jusqu’à 150 heures cumulables sur 8 ans, auxquelles s’ajoute les heures de DIF acquises au 31 décembre 2014).
Les frais de financement des salariés seront pris en charge, en totalité ou en partie, par l’OPCA de leur entreprise. Le CPF peut également être utilisé par les personnes à la recherche d’emploi pour effectuer leur démarche de VAE. En effet, contrairement à son prédécesseur le DIF, le CPF est rattaché à l’individu. Au préalable, il faut activer son compte avant de solliciter son conseiller Pôle Emploi.

Des difficultés pour ouvrir votre compte CPF ? Bénéficiez de notre Tutoriel VAE – Mon compte formation (PDF 2Mo)

La VAE individuelle dans le cadre du Congé VAE

Les salariés peuvent faire une demande de congé VAE auprès de l’OPACIF compétent, qui recueille les contributions destinées à financer tout Congé Individuel de Formation (CIF). Une autorisation d’absence de votre employeur sera indispensable pour toute démarche de Validation des Acquis de l’Expérience entreprise pendant tout ou partie du temps de travail.

Financements de la VAE spécifiques aux demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent financer leur projet de Validation des Acquis de l’Expérience grâce à une aide du Conseil Régional de leur lieu de résidence sous plusieurs appellations différentes (« Chéquier VAE », « Pass VAE », « Passeport VAE »…). Une aide est également prévue pour les candidats n’ayant obtenu qu’une validation partielle de leurs acquis.

Comment est née la Validation des Acquis de l’Expérience ?

Si la Validation des Acquis de l’Expérience s’inscrit dans un processus historique déjà ancien, débuté il y a 80 ans. Entre 1934 et la loi de modernisation sociale adoptée le 17 janvier 2002, histoire d’un processus long et incertain.

Les prémices à la Validation des Acquis

La loi du 10 juillet 1934 institue une ébauche préfigurant un système de Validation des Acquis Professionnels en offrant la possibilité à certains techniciens justifiant d’une expérience de plus de cinq ans dans leur domaine, d’obtenir le titre d’ingénieur diplômé par l’État.
Par l’adoption du décret du 23 août 1985, plusieurs milliers de salariés ne disposant pas du diplôme initial requis peuvent désormais accéder directement à certaines filières universitaires. Grâce à leur expérience professionnelle ou par leur formation initiale, ils sont dispensés du niveau de diplôme requis pour entrer en formation ou accéder à certaines filières universitaires.

La naissance de la Validation des Acquis Professionnels

La loi de 1992 (VAP 92) va plus loin en instaurant la Validation des Acquis Professionnels, qui permet l’obtention d’une partie du diplôme de l’enseignement supérieur ou technologique au regard de l’expérience professionnelle du candidat. La formation reste néanmoins un passage obligé pour l’obtention complète d’un diplôme.

La Validation des Acquis de l’Expérience, aboutissement d’un long processus

C’est en 2002 que l’adoption du dispositif VAE a révolutionné l’approche de la validation des acquis en permettant une validation diplômante. En clair, les candidats peuvent désormais obtenir un diplôme sans passer par une formation académique, en s’appuyant exclusivement sur trois ans d’expérience minimum.
Le dispositif VAE 2002 met ainsi l’expérience dans un domaine donné à égalité avec la formation – initiale, continue ou en alternance – pour l’obtention d’un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. On estime (d’après le rapport Besson) que la Validation des Acquis de l’Expérience pourrait potentiellement concerner plus de 6 millions de personnes en France.
Applicable à partir de 2015, la loi du 5 mars 2014 (source legifrance) renforce les objectifs du dispositif VAE 2002 en mettant l’individu au centre du processus de formation professionnelle :

  • Possibilité de solliciter directement l’OPCA de son entreprise
  • Création du Compte personnel de formation (CPF)
Contactez-nous

VAE Les 2 Rives vous accompagne dans votre projet !

Nous vous rappellons dans les 48 heures pour échanger ensemble sur votre projet et son financement
Contactez-nous